Partager le blog

Monday, 9 December 2013

Law, Politics, and Rights: Essays in Memory of Kader Asmal


« Droit, Politique et droits: Essai à la mémoire de de Kader Asmal », ce n’est que la traduction française d’un ouvrage collectif sous la direction du Professeur Tiyanjana Maluwa, Doyen associé à la faculté de droit de Dickinson (Dickinson School of Law for International Affairs, Pennsylvania State University, United States of America). 



Abstract in English:  I am very pleased that Martinus Nijhoff Publishers/Brill has published the posthumous Liber Amicorum to honour Kader Asmal's memory under the Direction of Professor Tiyanjana Maluwa. 

The title of this book is Law, Politics, and Rights: Essays in Memory of Kader Asmal.     http://www.brill.com/sites/default/files/styles/large/public/ftp/images/products/295x295/58067.jpg?itok=_Ek-FRQf

This marks a very happy ending to the collective journey embarked upon together with eminent international scholars dealing with many subjects/items relating to governance, human rights and cultural Diversity in the world and, in particular, in Africa.

See extract of my article on this blog under the title “Cutural Diversity”.


Kader Asmal est peut-être mieux connu pour sa carrière politique comme l'un des plus anciens membres de l'African National Congress et un ministre du gouvernement en Afrique du Sud post-apartheid. 

C’est un « freedom fighter », compagon de lutte de Neilson Mandela que le monde entier vient de perdre en décembre 2013.  Moins connu du grand public, comme ses compagnons,  son immense contribution au droit et de la politique internationale des droits de l'homme lui a fait une première reconnaissance en 1983 lors de l'attribution du Prix UNESCO à ses œuvres. 

Le hasard de l’évolution du droit international de la culture en stagnation depuis la déclaration de 1966, et le bon choix des négociateurs de la Convention sur la diversité des expressions culturelles, lui ont donné l’occasion magistrale de présider le groupe intergouvernementale à l’origine de la Convention de 2005 de l’UNESCO sur ce sujet. Cet ouvrage retrace son rôle à travers plus de trois décennies d'une carrière universitaire internationale et d’activité juridique brillante dont le comble fut sa présidence du groupe d’experts pour la rédaction de la Convention. 

Mon ancien Directeur Juridique, le Juge A. Yusuf, lui a consacré un article sur le rôle du Président dans la négociation des instruments juridiques : l’exemple de celle de la Diversité culturelle. Quant à moi, j’ai eu l’occasion de voir cette convention de 2005 réellement appliquée, après sa ratification rapide, sauf par les Etats-Unis d’Amérique, Israël et une minorité de pays arabes. J’ai consacré mon article son le rôle du Président Asmal dans sa première présidence du Comité intergouvernementale pour la Convention de 2005 et ses Conseils pour réussir la rédaction et l’approbation de ses directives opérationnelles dont j’ai eu le plaisir de défendre.  L'intérêt académique de mon article réside surtout sur le premier commentaire juridique de l'intérieur de l’environnement légal de l'UNESCO portant sur la valeur des Directives opérationnelles de cette nouvelle convention, sur son lien avec le droit de l'OMC concrétisé à travers l'analyse de deux affaires juridiques qui ont eu lieu au sein : 
1- de l'Union Européenne (Affaire Espagnole, Cf. (European Union Court of Justice (EUCJ): Affaire Unión de televisiones comerciales asociadas (UTECA) (C-222/07, March 5, 2009).

2- de l'OMC, CF. L'Organe d'appel de l'OMC (Affaire Chine/EtatsUnis)(WT/DS363/AB/R, 21 décembre 2009CHINE – MESURES AFFECTANT LES DROITS DE COMMERCIALISATION ET LES SERVICES DE DISTRIBUTION POUR CERTAINES PUBLICATIONS ET CERTAINS PRODUITS DE DIVERTISSEMENT AUDIOVISUELS).


D’autres internationalistes ont contribué pour signaler la contribution du Professeur Asmal à la défense des droits de l’homme, à son rôle de médiateur de paix et de justice après la fin de la discrimination en Afrique de Sud, sur ses écrits portant sur la dignité humaine et son rapport avec la notion de la solidarité internationale. Le décès de Mandela ajoute de l’actualité à son œuvre comme un leader comme il actualise la contribution du Professeur Asmal à la mise en œuvre juridique de la pensée de Mandela.  

 Ce livre est un rappel de la pertinence durable des thèmes fondamentaux déjà soulevés dont la solution n’est pas encore trouvée chez les arabes tant en ce qui concerne la question palestinienne que les autres questions de gouvernance ou de démocratie interne.